Logo

8050 - Les organisations sociales kirchnéristes : entre participation citoyenne et clientélisme politique

Les années 1990 ont vu croître, en Argentine, les mobilisations sociales contre un système politique et économique considéré comme injuste. Ces mouvements de contestation ont culminé en 2001 et 2002, lorsque le rejet de la démocratie représentative et la revendication d’une auto-organisation du social faisaient vaciller les institutions politiques du pays. L’arrivée au pouvoir de Nestor Kirchner en 2003 a signé le « retour à la normale » dans la vie politique du pays, grâce notamment à un double jeu de cooptation et de répression envers les organisations sociales revendicatives. Une décennie plus tard, que sont devenus ces militants et ces aspirations à une participation accrue des citoyens ?

La communication porte sur les relations entre une organisation sociale (Movimiento Evita) et le gouvernement de Cristina Kirchner, au travers de la mise en œuvre d’un plan visant la création de 100 000 emplois au sein de coopératives. Elle interroge notamment la signification de ce réinvestissement du coopérativisme par l’Etat : cette politique constitue-t-elle un levier à la consolidation de la société civile ? Ces coopératives permettent-elles d’accroître l’autonomie de la société civile et de rompre avec le clientélisme politique ? Quels sont les effets, en termes de politisation, sur les populations concernées ?

L’enquête repose sur des entretiens et des observations menés auprès d’une organisation gérant plusieurs coopératives dans une ville en banlieue de Buenos Aires. Les résultats mettent en avant un accroissement de la participation politique et citoyenne sur le territoire au sein d’un réseau constitué par les coopératives et autres associations rattachées au Movimiento Evita. Toutefois, l’appui sans faille de ces organisations au gouvernement national et leur inscription dans le courant kirchnériste conduisent à conclure davantage à une recomposition des relations clientélistes qu’à une avancée vers un modèle de démocratie participative.

Palabras claves: participation, coopératives, clientélisme, argentine

Autores: Trenta, Arnaud (LISE (Cnam-CNRS), France / Frankreich)

atrás

University of Vienna | Dr.-Karl-Lueger-Ring 1 | 1010 Vienna | T +43 1 4277 17575